Data Models/Classification

Grouping data by categorisation and classification

Data models are viewed as a combined result of categorisation and classification (ordering the features used to model the data into a hierarchy).

Categorisation brings an item into existence by highlighting aspects of it that fit the needs of a given context (information needs of users engaged in tasks). This form of radical constructivism grounds in the subjugation of identity to task requirements. The choice of task-related categories for the purpose of item identification craves a thorough analysis of tasks and user profiles and rarely concludes to the use of a single category in real-life contexts.

Once categorisation has been performed, items can be sorted by evaluating, for each one of them, the properties defined for the description of the set. For every property, an item carries one of the values specified in the range of the corresponding category. Via this procedure, every object in the set is enhanced by an attribute / value pair bundle (one pair in the bundle could be “Weight = 3kg”). The bundle associated with every object represents the objects’ metadata.

Objects sharing the same metadata are considered as equal. Equality of objects is to be seen in the light of the modelling approach implied by partial descriptions. It amounts to the sharing of values belonging to properties explicitly selected in the categorisation phase, which by no means exhaust the possible features of an object.

Database Model for a Catering Service Company

This model has been designed for the management of orders, providers and clients of a Catering Company.

Modèle de données pour classifications dynamiques

Le cahier des charges de ce projet spécifiait le besoin de générer des classifications à la volée : il s’agissait de faire varier les regroupements d’objets en changeant la hiérarchie des propriétés leur étant associées. Contrairement aux arborescences classiques, cette méthode, fondée sur un modèle de données à facettes indépendantes les unes des autres, permet de générer des classifications dynamiquement, sans modifier la description des données. Voir pages 8 à 10 du document lié.

Générateur de classifications dynamiques

Cette interface, connectée à une BD, permet de générer des regroupements d’ampoules électriques selon les valeurs choisies dans les différents menus. Un critère au minimum doit être renseigné. Le résultat de la recherche (une classe) peut être ordonné d’après la valeur des propriétés figurant dans les colonnes (tous les produits du même nom, par exemple, tous les produits délivrant la même quantité de Lumen). Cette fonctionnalité génère des sous-classes à l’intérieur de la classe-résultat.

Modélisation du concept “Milieu Humide”

Ce modèle représente la notion de “Milieu Humide” compte tenu des besoins d’un organismes européen de gestion des ressources hydriques. Il a été conçu d’après la norme ISO 13250.

Position Multi-purpose Model (HR and Project Management)

A task-centred data model suited both for the Human Resource Department and the management of employees’ duties within a French administration.

Modèle du concept “Cours” (Français Langue Etrangère)

Cette conceptualisation a été implémentée sur une BD destinée à la planification de l’enseignement du français à l’international.

Modèle de données d’appareils de coupure électriques

Destiné au catalogage d’une offre comprenant un millier d’appareils, ce modèle permet de décrire chacun d’eux en faisant varier les valeurs des propriétés associées.